Fraudes possibles, 1e tour présidentielles

Plusieurs points sont à noter qui font douter du sérieux et du bien-fondé des résultats fournis par l’état :

  • Quand, à 20h, à Marseille, on commence à dépouiller les bulletins de vote, toutes les chaînes nationales donnent les résultats avec Macron en tête, et Marine le Pen en 2e position. J’étais “scrutateur”  ; on va donc passer plus de 3 heures à faire un travail rendu inutile voire même très décourageant par l’annonce des résultats anticipés. Nous avons fini à près de minuit pour s’entendre dire dès 20h que le sort en était jeté !

    C’est un peu comme si on avait dit aux Parisiens, aux Lyonnais et aux Marseillais : vous avez voté ? C’est très bien. Mais nous, on vous dit que les résultats sont définitifs et ne changeront pas, sauf à la marge.
    Or Paris, Marseille et Lyon, c’est à peu près 2,4 millions d’électeurs soit 5% du total ! Comment se fait-il que 5% d’électeurs en plus n’aient fait AUCUNE différence sur les résultats finaux?
  • La 2e remarque concerne le manque de transparence : à Marseille toujours, les résultats n’ont pas été affichés publiquement et ne sont accessibles au public dans leur ensemble que via le journal La Provence. Il est possible de connaître les lieux de tous les bureaux de vote mais pas le nombre ou le lieu des bureaux centralisateurs. De fait, il semblerait que le public ne puisse pas vérifier par lui-même l’ensemble des résultats puisque le PV de chaque bureau de vote n’est pas affiché. Ceci dit, oui, on peut passer au 13, boulevard de Dunkerque pour vérifier les résultats de chaque bureau de vote mais cela ne se fait pas sans mal. Il semblerait qu’il n’y ait pas de PV récapitulatif affiché où que ce soit.

 

  • Dans la France entière, ce sont des milliers de personnes qui ont été radiées des listes sans que l’on sache pourquoi. Et a contrario, il y a semble-t-il dans certaines villes comme à Paris plus de votants que d’habitants. Ce qui pose question.

 

  • Le vote électronique facilement falsifiable est de mise dans 64 communes soit 1200 machines de vote en France …Si l’on prend Marignane, cela signifie que 16 180 votants y sont allés de leur vote électronique. Reims, c’est 98 212. Aux régionales en France, Macron a fait 2% des voix alors que le score général pour le 1e tour des présidentielles donne à Macron 28,3% des voix soit 7% de plus qu’en 2017. Or bizarrement, dans les communes à vote électronique, Macron fait … 67,2 % ! Est-ce qu’il n’y a pas comme un problème ? 
  • Plus d’un million de procurations ont été déposées pour la présidentielle 2022 dont 250 00 sur la seule journée du mercredi 6 avril, a indiqué le ministère de l’Intérieur. Un million de procurations sur 47,7 millions d’électeurs, cela fait 2,1% du nombre de votants qui ont décidé de donner procuration. Cela ne pose-t-il pas question, surtout quand on sait que la majorité de ces “procurations” ont été faites dans les Ehpad ou sont faites sans vérification ? ( voir plus bas)

 

  • En 2017, juste avant l’élection qui devait porter Macron (un inconnu) au pouvoir, il y a eu un changement radical dans l’établissement des listes électorales. C’est l’INSEE qui se charge dorénavant de fournir les listes électorales qui diffèrent sensiblement de celles établies par les fonctionnaires qualifiés.

Pour parler clairement, avant 2017, c’étaient les communes qui étaient chargées de lister les électeurs ; après 2017, l’INSEE est responsable de toutes les listes électorales. Le personnel se doit donc de faire confiance à l’INSEE puisqu’il n’a aucun moyen de contrôler qui a été radié des listes électorales ou qui s’y est inscrit. Le système devient opaque. Maintenant ce ne sont pas les citoyens qui contrôlent les listes électorales, ce sont les élus.

Comme ils ne sont pas impliqués, ils signent les papiers sans vérifier puisqu’ils font confiance aux fonctionnaires territoriaux, lesquels font confiance à l’INSEE. Dans ce nouveau processus, qui contrôle l’INSEE ? Qui est derrière ? Cela soulève beaucoup de questions.

Baisse des contrôles : masque accepté, CI accepté jusqu’à 20 ans jusqu’à rendre la personne méconnaissable, tout est déstructuré.
En 2021, on passe d’une à deux procurations par personne pour cause Covid. Le mandataire devait normalement faire partie de la commune pour laquelle il avait procuration mais ce point de loi est abrogé : n’importe qui peut maintenant avoir procuration n’importe où, ce qui rend la vérification impossible. Donc cela échappe une fois de plus à l’autorité de la commune.

Cerise sur le gâteau, des milliers de personnes vont s’inscrire sur les listes électorales sans possibilité de contrôle de la commune. L’électeur depuis 2017 n’est plus obligé de signer puisque tout est dématérialisé. Et ces électeurs qui se sont inscrits de façon dématérialisée vont pouvoir donner procuration à des personnes qui vivent ailleurs. Pour info, la carte d’identité, c’est 350€ au marché noir.
La fraude se situe sur l’opacité des listes électorales.

Pour écouter le témoignage en entier de Mélanie Gousseau, cliquez ici. 

  • Petit retour sur les résultats de la région marseillaise :
    A Marseille, Macron ne vient en tête que dans 4 arrondissements sur 16 : dans le 7e, 8e, 9e et 12e, des arrondissements dits “aisés”. Il arrive loin derrière Mélenchon, 108 423 voix contre 78 814 pour Macron et 72 772 pour Le Pen. Au niveau régional, il est à noter que Macron arrive 1e sur 2 communes uniquement : Manosque et Pertuis ; et sur 1 seul département, celui des Hautes-Alpes. Il est également à noter que Zemmour arrive en 4e position partout, loin devant les 7 % qu’on lui prête et que Roussel finit même 2e au Rove après le Pen, loin devant Macron en 3e position. Bien sûr, Marseille et sa région, ce n’est pas la France mais considérant que les résultats locaux n’ont pas affecté les résultats nationaux, le fait interroge.
Nous savons déjà que le résultat au 2e tour de l’élection présidentielle : Macron sera le grand gagnant. Et pourquoi le savons-nous ?
Par sagesse.

Un gars qui a éborgné des dizaines de personnes, s’est servi d’armes de guerre contre son peuple, a laminé toutes ses libertés, n’a eu de cesse de la mépriser, de l’humilier, de le massacrer, un gars qui lui promet la famine, la sujétion, la spoliation et la 3e guerre mondiale n’aurait dans un système impartial aucune chance d’être au 2e tour. Or Macron est en tête au 2e tour et Macron va gagner. Donc Macron a triché et nous a spoliés. CQFD.

 

Laurence Esbuiée, le 12 avril 2022

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

code