La dépopulation en 5 principes

Depuis 2020 et la fameuse « pandémie » qui mit le monde à l’arrêt, les opposants à la politique de Macron ne cessent de la comparer au monde de « 1984 » de George Orwell avec son totalitarisme et sa novlangue ou à celui d’Aldous Huxley et son « Meilleur des Mondes ».

Cependant personne ne semble avoir fait le lien entre ce que nous vivons et la nouvelle de HG Wells, « The Time Machine ».

Et pourtant le lien est flagrant et on ne peut pas comprendre ce qui se joue aujourd’hui si on ne prend pas en compte que nous, Eloïs, sommes assujettis aux Morlocks.

Mais revenons aux sources : « The Time Machine » est l’histoire d’un « gentleman » de la fin du XIXe siècle qui construit une machine spatio-temporelle laquelle va le projeter dans un futur lointain. Il va découvrir, à sa grande horreur, que l’humanité s’est divisée en deux races distinctes, celle des Morlocks du monde souterrain qui utilisent les Eloïs comme du bétail et celle des Eloïs, petits êtres chétifs, gentils et semi-idiots qui demeurent à la surface et qui se font dévorer par les Morlocks sans que l’idée de rébellion ne leur vienne à l’esprit.
Pour en savoir plus, cliquez ici sur le lien →  Morlock Eloïs

A quoi voit-on que nous ne sommes aux yeux des « élites » que du bétail à éradiquer?

Des éléments de preuve en 10 points :

1- La volonté des « élites » de réduire l’humanité

La caste des Morlocks, grâce à la robotisation, n’a plus besoin de l’homme. D’après Ouest-France, 20 millions d’emplois seront remplacés par des robots dans le monde d’ici 2030. De plus nous sommes, comme le dirait Klaus Schwab, des « bouffeurs de ressources inutiles ». Nous consommons donc beaucoup plus que notre valeur intrinsèque. Il est donc temps de nous éliminer.

Les élites ne s’en cachent pas.

Ici on peut entendre David Rockefeller     en train de discourir sur la nécessité d’éliminer le bétail humain quand il atteindra 8 milliards d’individus en 2020.

Bill Gates ne disait pas autre chose lors de sa conférence à la TED en 2010 : il proposait de réduire la propension de l’humanité à se reproduire par la vaccination.

« Le monde compte aujourd’hui 6,8 milliards de personnes. On devrait atteindre 9 milliards. Avec de très bons résultats sur les nouveaux vaccins, les soins de santé, le contrôle des naissances, on pourrait le réduire de peut-être, 10 ou 15 %, mais on gardera un facteur d’augmentation d’environ 1,3. »

Et ce « facteur d’augmentation » sonne comme un bémol.

Un article du Monde :

 

Voir aussi cet article du New York Times de 1969 : UN MÉDICAMENT VISANT À STÉRILISER EST ENVISAGÉ DANS LES ALIMENTS

Un biologiste souligne la nécessité de freiner la croissance démographique « Une possibilité que le gouvernement pourrait avoir à mettre des médicaments visant à stériliser dans les réservoirs et dans les aliments expédiés vers des pays étrangers pour limiter la multiplication humaine a été envisagée aujourd’hui par un combattant de premier plan du problème de la population. »

 

2- La mutilation des GJ, « Gaulois Réfractaires »

Macron s’est servi de LBD, soit d’armes de guerre, pour mater une partie du peuple en colère. Il en a fait tuer quelques-uns, fait arrêter quelques centaines à qui il a ôté tous leurs droits, y compris le droit de vote et fait mutiler les autres. Preuve qu’il nous voit comme du bétail, tout juste bon à servir ou à être éliminé. Le fait que l’ensemble du peuple français n’y ait rien trouvé à redire prouve bel et bien qu’il n’est rien moins qu’un cheptel d’Eloïs.

                                                      3- L’exclusion sociale de tous les non-vaccinés et l’injection létale 

Macron et sa clique du Nouvel Ordre Mondial – individus comme Bill Gates, Dr Fauci ou Ursula Von der Leyen que personne n’a élu – a décidé d’obliger la population à se faire injecter un produit expérimental, non pas une seule fois mais plusieurs. Puis a menacé tous ceux qui s’y refusaient.

Mettre au ban de la société des millions d’individus parce qu’ils ont refusé de se faire piquer comme du bétail, ou de n’être que des rats de laboratoires prouve amplement que nous avons affaire à des Morlocks. Empêcher les gens de travailler ou de percevoir les indemnités de licenciement au motif de leur refus d’une injection létale, c’est leur nier la liberté la plus élémentaire, à savoir pouvoir disposer de son propre corps, et c’est un acte criminel comme l’a spécifié le Tribunal de Nuremberg.

A écouter le discours du Dr Nagase :  1,25 milliard de femmes ont été vaccinées de par le monde. La protéine Spike attaque les ovaires et donc il faut s’attendre à de graves problèmes d’infertilité. De plus, les enfants qui naîtront auront été génétiquement modifiés.

Mais que dire des effets secondaires qui déjà se font jour ?

Que l’on soit clair : les Morlocks savaient fort bien qu’ils nous inoculaient des injections létales. Et pour cause : c’était le but.

A écouter aussi ce témoignage poignant : 32 ans, une bonne formation, un bon boulot, une petite fille puis l’injection et une vie foutue.

Comme le disait la regrettée Claire Séverac qui a payé de sa vie son statut de dissidente, « Ne leur pardonnez pas. Ils savent très bien ce qu’ils font. »

 

4- La prédation des enfants

Au plus haut niveau de l’état, les pédophiles ont droit de cité. On ne reviendra pas sur Jack Lang qui à 80 ans, a été reconduit pour trois ans à la tête de l’Institut du monde arabe en 2020 alors même que les « affaires » de pédophilie auraient dû le conduire tout droit en prison.

On ne mentionnera qu’en passant le fait que l’affaire de mœurs de Brigitte Macron avec un de ses élèves âgé de 14 ans à l’époque passe pour une merveilleuse histoire d’amour.

Prenons des faits réels qui impliquent des enfants lesquels ne peuvent RIEN attendre comme protection de la justice :

  • Le FBI annonce devant la commission judiciaire avoir “perdu” l’ordinateur de Hunter Biden qui regorge de vidéos pédophiles. D’une certaine façon ça concerne la France, puisque dans le fameux ordinateur, on trouve une vidéo de Nicole, 18 ans, attachée comme du bétail, enlevée en France que l’on peut acheter via le Dark Web : enchère de départ $150 000.

  • Le conseil national de l’ordre des médecins n’est « pas favorable » à une « obligation de signalement » pour les médecins qui soupçonnent des violences sexuelles chez un enfant, pourtant préconisé par la Commission Inceste, a déclaré sa vice-présidente Marie-Pierre Glaviano-Ceccaldi, le 3 avril 2022. On peut savoir pourquoi ?
  • L’Aide Sociale à l’Enfance est décidément très mal nommée. Quelques cas au hasard… Noémie Boudier habite à Vitré et a accouché seule chez elle il y a quelques jours. Scandale d’état ! Un accouchement qui s’est pourtant bien passé mais qui est considéré comme une maltraitance d’enfants. En conséquence, on lui a retiré ses enfants (âgés de 7 jours et 2 ans) sans autre forme de procès et dans l’indifférence quasi générale.
    En revanche, un juge qui propose à des pédocriminels de violer sa fille de 13 ans va effectuer 2 ans de prison (dont une avec sursis) sous le même toit que sa fille. Normal.
    Autre cas : une petite de 4 ans a été remise à son père qui lui impose des fellations. Verdict de la Cour ? 8 mois de sursis.
    Quant à l’ancien patron de la DGSI dans les Ardennes, Olivier Combe, il a été condamné à 2 ans de sursis pour détention d’images pédopornographiques.
  • Et ce témoignage accablant pour l’ASE est à écouter.

Les enfants de l’assistance servent-ils de cobayes? Lors du Conseil scientifique du 2 Juin, l’ANSM a esquivé la question des 22000 enfants de moins de 5 ans vaccinés avec des doses d’adultes.  Voir ici.De tels faits ne prouvent-ils pas que les enfants sont considérés comme du bétail à exploiter par les Morlocks qui nous gouvernent ?

                            5- Les « chemtrails » ou épandages sauvages 

Longtemps jugée une théorie conspirationniste, les chemtrails ou épandages ne peuvent plus être cachés aux yeux d’un public de plus en plus méfiant :

 

 

 

D’ailleurs l’Espagne admet avoir pulvérisé des « chemtrails mortels » dans le cadre d’un programme secret de l’ONU pour lutter contre le Covid-19 et le réchauffement climatique. Les produits chimiques seraient du dioxyde de plomb, du diatomite et de l’iodure d’argent et biocides.

 

                                                    6 – Une pénurie alimentaire orchestrée

Le fait que les rayons des supermarchés soient vides d’huile de tournesol ou d’arachide ne doit rien à la guerre en Ukraine ; c’est un ballon d’essai. Les pénuries alimentaires vont s’accentuer et ce n’est pas un hasard si Bill Gates est aujourd’hui le premier propriétaire de terres agricoles aux États-Unis. Le milliardaire détient 97 000 ha de terres agricoles et près de 11 000 ha d’autres terrains. Un bon moyen de dicter l’orientation de l’agriculture et d’obliger les gens à recourir à la nourriture (frelatée, pleine de pesticides et d’OGM) qu’on leur servira.

En Australie, la nouvelle proposition de loi, au motif de « biosécurité » donne le ton : perquisition de biens et de personnes sans mandat, sanctions sévères prévues pour ceux qui empêchent l’accès à leurs terres, agents de l’état qui peuvent retirer échantillons, bétail, animaux, et documents sur les terres des propriétaires sans même avoir à présenter une pièce d’identité officielle.

Et puis il y a ces usines de transformation de nourriture qui prennent feu en un mois aux États-Unis. Pas moins de 12 ont été brûlées : à voir ici

                          Le hasard fait décidément bien les choses.

                                                         Conclusion

C’est peut-être à Herbert George Wells qu’il appartient de conclure. En 1942, il écrivait :

Ce monde est au bout du rouleau. La fin de tout ce que nous appelons la vie est proche et rien ne saurait en échapper.”

C’était sans doute assez vrai en 1942. Mais aujourd’hui où l’humanité même est menacée d’extinction, la fin n’est plus à venir. Elle est déjà en nous.

                             Laurence Esbuiée, le 23 juin 2022

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

code