Le Pass n’est pas sanitaire, la preuve en photos

Comment sait-on que le pass n’est pas sanitaire ?

On ne reviendra pas sur l’exemple-type qui fait qu’on peut prendre le métro sans pass mais pas entrer dans une bibliothèque municipale.  On n’évoquera qu’à peine cette proposition du gouvernement d’exiger le pass sanitaire pour les remontées mécaniques en pleine montagne.

Voici en images la preuve que le pass n’est pas sanitaire. Il est fait pour briser la cohésion sociale, détruire l’artisanat, promouvoir l’apartheid et obliger les gens à se faire Pfizériser pour espérer (à tort) retrouver une vie normale.

 

Donc au marché de Noël à Marseille, le pass ainsi que le port du masque sont obligatoires… en plein air !!

Regardons à présent le grillage, les bâches, la ségrégation, tout le côté festif de la société macronienne en cette période de Noël :

 

Et maintenant, observons la conséquence sur la clientèle potentielle.

 

 

Il n’y a personne ! Du pur manque à gagner pour le petit artisanat local et les marchands ambulants qui ( faut-il le souligner ? ) ont pourtant payé leur emplacement. C’est dramatique !

Et maintenant voyons la Grande Roue, juste à côté :

 

 

Eh bien, croyez-le ou non : LE PASS N’Y EST PAS EXIGÉ !

On finira par une note d’humour à la marseillaise :

 

 

Les chiens, tenus en laisse, ont le droit de passage. Comme les humains, au fond.

 

Laurence E.,  le 3 décembre 2021

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Il n’y a personne ! Du pur manque à gagner pour l’artisanat local et les marchands ambulants qui (faut-il le rappeler ?) ont payé leur emplacement.

 

Un commentaire

  1. Cette année pire que l’année dernière. Je n’ai plus de peine pour le manque à gagner des artisans car ils avaient en main de retourner la situation en disant non à leur participation et suis certaine que les communes qui ont décrété cette discrimination par leR3 pass, auraient fait marche arrière. A quand la solidarité ? Le pire c’est qu’ayant accepté ce chantage, les fêtes de Noël, sont dans le viseur de les faire disparaître de leur contexte. Plus de crèches

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

code