Les mises au point du Professeur Perronne

Vidéo à écouter :

  1. Lesdits “vaccins” sont en phase expérimentale. Toutes les lois qui ont soutenu ce vaccin sont illégales. On ne peut pas obliger les gens à se faire vacciner par un produit expérimental. C’est totalement interdit par le Code de  Nuremberg.
  2. Tous les pays qui ne vaccinent pas vont bien. Il n’y a plus d’épidémie. Seuls les pays qui ont massivement vacciné se retrouvent avec des variants.
  3. Ce ne sont pas des vaccins : ce sont des substances thérapeutiques expérimentales qui modifient les cellules humaines.
  4. Les effets secondaires explosent, tout comme la mortalité due au vaccin.

     

    Déjà dans son livre “Y a-t-il une erreur qu’ILS n’ont pas commise ?”, le professeur Perronne indiquait, tout comme le professeur Raoult, que les traitements efficaces existaient. Il citait la Corée du Sud qui soignait le Covid à l’hydroxychloroquine interdite en France sauf en milieu hospitalier sur des sujets en difficulté respiratoire (donc beaucoup trop tardivement).

    Le 3 avril 2020, la Corée du Sud avait 174 morts… et la France  6 507.

    Et que dire de la destruction programmée de l’hôpital Public ? Objectifs de rentabilité, directrice de l’AP-HP qui venait du sérail Danone, puis les ministres comme Buzyn et Véran qui ont “poursuivi le massacre à la tronçonneuse de l’hôpital public.”  Cf¹

     

     

     

Notes :

1- “Y a-t-il une erreur qu’ILS n’ont pas commise?” Professeur Perronne, éditions Albin Michel

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

code