Pandémie de lois liberticides “Covid” dans le monde occidental

Petit tour d’horizon sur les lois liberticides mises en place pour contrer la pandémie du Covid. On ne soigne pas, on injecte un produit expérimental sur les patients. Les réfractaires sont conspués aujourd’hui et le sort qui les attend demain n’est pas sans rappeler les ravages de la peste brune.

La France :

Loi Covid : la pression hospitalière reste modérée mais la 3e dose devient obligatoire, perte du pass sans les 3 doses et tests PCR valides seulement 24h. Tous les non-vaccinés ou considérés comme tels n’ont plus accès aux soins hospitaliers (sauf en urgence), aux bibliothèques, aux restaurants, aux salles de sports etc. Les soignants et les militaires ont eu l’obligation de se faire vacciner. L’apartheid est donc officiellement mis en place.

Et c’est pour avoir ça comme résultat :

 

 

L’Autriche :

A partir de février 2022, sa population aura l’obligation de se faire vacciner. L’amende sera de 3600 € pour les non-vaccinés.

Polémique en cours : alors que les citoyens ne sont pas autorisés à boire un verre de vin au marché de Noël en raison du confinement, les membres du gouvernement , le ministre de la Santé et le président fédéral ont célébré une soirée de gala sans masque. Voir ici.

Les Pays-Bas :

L’annonce du reconfinement partiel a provoqué de violentes émeutes. À Rotterdam, la police a tiré à balles réelles contre les manifestants faisant de nombreux blessés. Elle a aussi procédé à 51 arrestations dont la moitié de mineurs.

L’Allemagne :

Le gouvernement d’Angela Merkel va rendre la vaccination contre le Covid-19 obligatoire pour le personnel soignant et il y aura restrictions de l’espace public aux non-vaccinés. C’est la mise en place de la ségrégation : métro & bus : test PCR, travail : test PCR TOUS LES JOURS, loisirs, culture, hôtels réservés aux vaccinés.

Ci-dessous : où l’on voit bien que ce n’est pas 3 doses qui nous attend mais un minimum de 6 !

 

L’Australie :

Dès le début 2020, les états de Victoria et New South Wales ont été soumis à un régime dictatorial particulièrement strict. Depuis mars 2020, les habitants de Melbourne, la deuxième ville d’Australie, ont passé plus de 260 jours enfermés chez eux. Surveillés par drones, interdictions de sorties à plus d’un kilomètre, autorisation pour la police de pénétrer chez les habitants sans mandats pour s’assurer de leur présence, obligation de déclarer son partenaire sexuel si elle/ il n’habitait pas le même lieu de résidence….

Des camps d’internements avec murs électrifiés sont déjà prévus pour les non-vaccinés :

 

Et maintenant ça : les gens ne sont plus autorisés à remettre en question la future vaccination obligatoire. Michael Gunner, ministre en chef d’un autre état, Northern Territory, se met en colère contre tous ceux qui sont contre la vaccination obligatoire. A observer : son regard qui en dit long.

La Nouvelle-Zélande :

La 1e ministre Jacinda Ardern, se vante de pouvoir faire des non-vaccinés des citoyens de seconde classe et complètement en extase ajoute : ” Mais ceux qui auront le pass, peuvent tout faire, absolument tout !”

On lui dit que jusqu’à janvier 2020, dans TOUT L’OCCIDENT, on pouvait TOUT FAIRE SANS AVOIR LE MOINDRE PASS ?

A voir ici.

L’ Italie :

Vincenzo De Luca, l’actuel président de la région de Campanie dont la capitale est Naples, dans le sud de l’Italie,  a déclaré lors d’une conférence de presse le 18 novembre 2021 que, face aux personnes refusant de se faire vacciner contre le Covid-19, « il ne [lui] reste que le napalm, nous avons déjà introduit le lance-flammes et  je ne sais pas quoi faire d’autre. »

Cliquez ici pour voir la vidéo.

L’Angleterre :

Voici les chiffres officiels en Angleterre : 83,6 % des vaccinés 2 doses se retrouvent hospitalisés avec le Covid-19 contre 12,8% des non-vaccinés.

Pourtant Sajid Javid, secrétaire d’État à la Santé et à la Protection sociale, conseille de diviser les doses par deux : donc les vaccinés devront se faire injecter une nouvelle dose tous les trois mois au lieu de six.

La Grèce :

En Grèce la vaccination Covid devient obligatoire pour les plus de 60 ans. Sinon toute personne réfractaire se verra imposer une amende de 100 euros par mois durant ce qui lui reste de “vie résiduelle” pour ne citer que le Dr Laurent Alexandre.

 

En conclusion :

Plus on vaccine, plus on a de variants, plus la mortalité est en hausse. Pourtant la vaccination s’impose de plus en plus comme obligatoire partout dans le monde occidental et les libertés individuelles s’estompent par voie de conséquence avec la mise en place officielle d’un régime d’apartheid.

De ce temps, l’OMS vient d’annoncer la production d’une technologie permettant de détecter les non-vaccinés. Comment peuvent-ils faire à votre avis ? Simple : les “vaccins” sont traçables.

Si vous n’êtes pas convaincus, lire l’article du Monde sur les vaccins avec nanoparticules intégrés. A lire ici.

L. Esbuiée, le 25 novembre 2021

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

code