Psychiatrisation des opposants

A écouter sur la psychiatrisation des opposants, cette magnifique démonstration de l’éditorialiste Alexis Poulain :

Depuis presque 3 ans que je manifeste, on est passé de la barbarie physique des F.D.O.  à la barbarie psychologique. Cette nouvelle méthode du gouvernement est faite pour que tout se déroule dans le silence médiatique qui au lieu de faire une investigation sur les conséquences d’un internement d’office sans aucun procès, le commente comme on le fait d’un fait banal. Est-il normal en démocratie qu’on soit interné juste parce qu’on exprime ce qu’on ressent mais même si ça dérange les hautes sphères ?

Nous somme muselés tant au sens propre qu’au sens figuré.

Du coup comment abandonner nos rencontres le samedi et laisser cette folie s’installer en laissant de côté tout se qui se passe dans la contrainte depuis que les pleins pouvoirs sont dans les mains de ce gouvernement ?

Outre les mensonges depuis l’apparition du Covid , les gens semblent se complaire dans cette vie du moment, gérée par un pass, et oublient que depuis 2 ans nous perdons notre liberté de citoyens et que depuis 3 ans toute notre démocratie fout le camp.

La constatation de cette dérive est chaque jour démontrée. Malgré tout, une grande majorité de la population semble être sous l’emprise du syndrome de Stockholm et le plus triste c’est qu’ils contribuent à entraîner les jeunes générations dans cette voie sans qu’ils aient leur mot à dire.

Je suis de nature à croire que les actions ou manifestations des samedis sont nécessaires car nous montrons que nous existons sinon qui parlerait (effaçons parlerait car les médias ne disent rien) qui nous verrait si nous n’étions pas dans la rue ? Qui saurait que nous sommes nombreux  à ne pas accepter l’inacceptable ?  D’autres combattent, à leur manière, le rejet de cette nouvelle société en se manifestant par des écrits sur les réseaux sociaux, par des lettres aux maires, aux élus, aux préfets… Nous faisons tout ce que nous pouvons pour laisser trace de toutes nos démarches pacifiques  qui, à ce jour,  sont ignorées, méprisées et sans réponse.

Je demande une chose, ne ricanez pas si peu de manifestants défilent dans votre village ou dans votre ville, ils sont là malgré tout, ne dites pas que ça ne sert à rien car ils représentent une force peu commune. Ne nous critiquez pas car nous croyons en ce que nous faisons.

Ana S. le 12 novembre 2021

(2 commentaires)

  1. Les “défilés” du samedi ont vocation à unir des citoyens “atomisés”car tous quelque soit le parti auquel ils appartiennentou pas d’ailleurs,qui que l’on soit ,nous subissons les mêmes politiques dites sanitaires,la même perte de souveraineté,à interroger les passants,à montrer aux politiques en place que leur politique n’a pas l’adhésion des Français.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

code