Raoult, le RIC et Elon Musk

Qu’a à voir le Professeur Raoult avec le Référendum d’Initiative Citoyenne et Elon Musk ?

De prime abord, la réponse tient en un mot : RIEN.

En fait, la réponse est TOUT.

Démonstration :

Grâce au livre « Le théorème d’Hypocrite » de Antoine Houlou-Garcia et Thierry Maugenest 1, je viens d’apprendre une notion que j’ignorais totalement, à savoir la différence entre « égalité arithmétique » et « égalité géométrique ». Cette disproportion explique de façon lumineuse ce que nous vivons depuis des années, et plus particulièrement depuis l’avènement du Covid-19 comme pandémie.

Et c’est ce qui explique que le professeur Raoult, le RIC et Elon Musk sont en quelque sorte issus de la même entité. Je dis bien « entité ».

Procédons.

Qu’est-ce qu’une « égalité arithmétique » ?

Eh bien, c’est celle qui fait partie intégrante de notre devise nationale : Liberté, Égalité, Fraternité.

En d’autres termes, cette égalité arithmétique est également énoncée dans l’article 1er de la Déclaration des Droits de l’Homme de 1789 : « Les hommes naissent et demeurent libres et égaux en droits. » Formulé différemment, chaque être humain a la même valeur que son voisin.

Mais alors qu’est-ce que « l’égalité géométrique » ?

Selon Aristote, l’égalité géométrique est celle qui jauge chacun selon son mérite. La justice ne saurait s’affranchir de la vertu du citoyen.

Formulé différemment, l’égalité arithmétique c’est quand :

                           A= B

et l’égalité géométrique c’est quand la valeur de A est calculée ainsi :

                valeur de A =  a /  b

personne

A

B

vertu

a

b

valeur

3

1

 

donc très clairement, la valeur ici de la personne A repose sur sa vertu qui est 3 fois celle de B.

Le problème qui se pose, c’est la définition de notion de vertu. Elle a grandement changé depuis Aristote, en 24 siècles de pensée philosophique.

Au 21e siècle de notre ère, « la vertu » aristotélicienne, est-ce l’argent, la noblesse, la connaissance, le nombre, les diplômes, le talent, le génie, la beauté, le statut social que l’on possède ?

En fait, bizarrement, rien de tout ça forcément. Et c’est là toute la beauté de la chose.

Pour reprendre notre exemple, Elon Musk a l’argent, la connaissance technologique et financière, la notoriété et le talent. Le professeur Raoult a le savoir scientifique et médical, la notoriété, l’amour du peuple et le génie. Le RIC a le plus grand nombre de gens qui le plébiscitent dans le monde entier et qui s’en sont faits le champion, comme en Suisse. En tout, 36 pays dans le monde disposent d’une forme de RIC au niveau national.

Pourtant le RIC durant la campagne présidentielle, comme présenté par Marine Le Pen, a fait pousser les hauts cris de la bien-pensance journalistique. Quand Apolline de Malherbe ose s’exclamer : « Un référendum constituant serait un coup d’état », elle ignore délibérément que C. de Gaulle a fait inscrire dans la constitution : « Le peuple français détient la souveraineté constituante. »

Pour elle, comme pour Macron et toute la sphère macroniste, demander l’opinion du peuple est une mesure totalitaire.

J’avais cru jusqu’à présent que c’était là le coup de gueule d’une élite malhonnête visant à museler la volonté du peuple. Je viens de comprendre que selon leurs critères, ceux de l’égalité géométrique, la volonté du peuple est en effet une mesure totalitaire.

On y reviendra.

Quand le professeur Raoult, le professeur Chabrière, le professeur Toubiana, le professeur Perronne, la généticienne Alexandra Henrion-Caude et le médecin Louis Fouché (ainsi que tant d’autres) osent soigner les patients au lieu de les renvoyer chez eux avec du Doliprane, ils sont attaqués, poursuivis en justice, conspués et font l’objet de menaces. A moins qu’ils ne soient tout bonnement arrêtés comme le professeur Fourtillan, 78 ans, et mis à l’isolement.

Quinze mille soignants ont été mis à pied sans solde et sans droit au chômage parce qu’ils avaient refusé l’injection expérimentale Pfizer.

François Champart du collectif Papas Loups risque 150 000€ d’amende et 10 ans de prison pour 4 mails dénonçant la condition des enfants sous protocole Covid…On menace à présent de camps de quarantaine (pour ne pas dire « de concentration ») toute personne récalcitrante à la vaccination obligatoire.

On ne peut faire subir à Elon Musk de telles mesures coercitives. Il est – après tout – l’un des hommes les plus riches de la planète. Mais il se retrouve néanmoins conspué, banni du droit de réponse et honni de la sphère bien-pensante.

Pourquoi ?

Parce que contrairement à Megan Fox, et nombre d’acteurs hollywoodiens, il ne boit pas le sang de sa conjointe, lors de cérémonies rituelles. Ne s’enduit pas la peau de sérum à base de prépuces de bébés comme Sandra Bullock pour rester jeune. En tout cas, rien à ce jour ne le laisse penser.

Elon Musk s’est aussi prononcé en faveur du Convoi pour la Liberté des routiers canadiens contre la dictature sanitaire de Trudeau. Il est contre l’obligation vaccinale et pour la liberté d’expression… à tel point qu’il a racheté Twitter pour libérer la plate-forme de la tutelle maléfique de Jack Dorsey qui trouvait normal de censurer le président Donald Trump lui-même, ce qui lui vaut des cris d’orfraie de la part des bien-pensants.

Qu’en déduire sinon que « l’égalité géométrique » à l’heure actuelle ne repose ni sur le savoir, ni sur la richesse et encore moins sur le talent et la vertu. Elle repose sur un concept fondamental qui est celui de la domination du monde par la perversion de toutes les valeurs.

C’est la novlangue, chère à Orwell : « La guerre, c’est la paix. La liberté, c’est l’esclavage. L’ignorance, c’est la force. »

Mais cela va beaucoup plus loin : la vertu à l’heure actuelle, c’est la perversion, la théorie du genre, la pédophilie, l’avortement jusqu’à 9 mois de grossesse, la criminalité en col blanc, le détournement de fonds publics, des lois différentes selon son appartenance à l’élite mondiale ou non.

Pour les gueux, c’est confinement, masques, pass vaccinal et interdiction de travailler. Pour l’élite, ce sont les banquets au Sénat ou à l’Assemblée Nationale, à l’Élysée, à Versailles ou au Palais Vivienne, les jets privés, les fonds de l’état utilisés comme fonds personnels.

Donc ce qu’on reproche aux scientifiques cités plus haut, comme ce qu’on reproche au RIC ou à Elon Musk, c’est d’œuvrer pour l’égalité arithmétique. Ni plus ni moins.

Je pense que quand on aura compris que la « vertu » aujourd’hui est basée sur la corruption et le détournement des valeurs fondamentales de l’humanité, on aura compris que le grand combat n’est ni à droite ni à gauche.

Il se situe entre les partisans de l’égalité géométrique, c’est-à-dire les partisans du Nouvel Ordre Mondial et ceux de l’égalité arithmétique, c’est-à-dire ceux qui luttent pour une humanité qui risque fort de disparaître, noyautée par le transhumanisme et l’eugénisme.

Bien sûr, on m’objectera à juste titre qu’Elon Musk veut implanter une puce électronique dans le cerveau humain, ce qui le place en tête des transhumanistes, proche d’Attali, de Schwab et du Dr Laurent et donc du Nouvel Ordre Mondial. Mais il prétend que la puce en question serait thérapeutique à destination des tétraplégiques et non à but oppressif de la population dans son ensemble.

Quoi qu’il en soit, quand on voit toute la sphère bien-pensante le mettre à l’index et publiquement le dénigrer, on se dit qu’Elon Musk est sans doute plus proche du parti de l’égalité arithmétique que de l’égalité géométrique.

 Qu’on en juge plutôt :

Gérald Bronner ( l’homme qui voit dans toute opposition un “complotiste” atteint de troubles mentaux) : “Le rachat de Twitter par Elon Musk est quelque peu inquiétant.”

The Washington Post : “Elon Musk est la dernière personne qui devrait diriger Twitter.”

Timothy L. O’Brien, commentateur TV américain : “L’investissement dans Twitter d’Elon Musk est une mauvaise nouvelle pour la liberté d’expression.”

Navneet Alang, The Toronto Star : “Elon Musk est en faveur du quoi qu’il en coûte en matière de liberté d’expression et maintenant il est à la tête de Twitter. Je m’inquiète pour la suite.”

Marianne : “Le rachat de Twitter par le milliardaire Elon Musk, partisan d’une liberté d’expression totale, génère des interrogations et craintes. Mais comment se structure le libertarianisme ?

TPMP :” Le riche comme Musk est radin (…)  La violence qu’il a utilisée contre les actionnaires de Twitter leur fait dire : est-ce que c’est bien raisonnable de vous laisser d’autres entreprises.”

The World News. net :” Le rachat par Elon Musk risque d’aggraver le problème de désinformation sur Twitter.”

Un groupe financé par Soros, l’Open Markets Institute, par la voix de Barry Lynn a déposé une pétition auprès de la commission fédérale des communications pour bloquer l’achat de Twitter par Elon Musk parce que cela poserait “une menace directe à la démocratie américaine et à la liberté d’expression”. La commission a rejeté la demande.

Pas moins de 26 ONG appellent les grandes marques à boycotter Twitter, effrayées par la possibilité de donner libre cours à la liberté d’expression. Étrangement, bien que cette information ait été largement relayée par la Provence, Capital, BFM etc. aucun média n’a jugé bon de préciser quelles étaient ces ONG tremblant de peur que le discours “conspirationniste” notamment sur la santé et les vaccins puisse se faire entendre.

Le 26 avril, le gouvernement britannique a même menacé d’interdire Twitter et de mettre Elon Musk en prison s’il osait autoriser la liberté d’expression sur sa plate-forme. Qui aurait cru possible que la liberté d’expression en Occident soit aussi ouvertement menacée ?

Alors tout bien réfléchi, je me dis qu’un tel versement de haine, de peur et de provocation fait d’Elon Musk une entité aussi redoutable pour le Nouvel Ordre Mondial et son égalité géométrique que l’éventualité d’un RIC en France ou de Didier Raoult à la tête du Ministère de la Santé.

 

                                                                                                    Laurence Esbuiée, le 29 avril 2022

________________

Note :

1« Le théorème d’Hypocrite, Histoire de la manipulation par les chiffres de Pythagore au Covid-19 » de Antoine Houlou-Garcia et Thierry Maugenest aux éditions Albin Michel, 2020

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

code